Voici une recette simple pour réaliser son propre savon.

Rappel: qu’est-ce qu’un savon?

C’est le produit de la saponification ou hydrolyse d’un ester (huile, beurre…) par une base forte (NaOH: soude caustique, hydroxyde de sodium, ou KOH: potasse, hydroxyde de potassium). Cette réaction donne des ions carboxylates qui constituent le savon et un alcool, en l’occurrence, du glycérol.

Saponification.jpg

La réaction est lente mais totale.

KOH donne des savons mous et liquides et NaOH donne des savons durs.

1. Préparation de la phase huileuse

Quelles huiles pour mon savon? Il faut tenir compte de plusieurs paramètres parmi lesquels la solidité du savon (pas trop mou, qu’il ne se liquéfie pas dès les premières utilisations), le côté lavant (pouvoir détergent), le côté moussant (c’est désagréable un savon qui ne mousse pas) puis les propriétés « nourrissantes » du savon.

Dans mon savon, j’ai donc mis:

  • des beurres et des huiles solides à température ambiente qui confèrent au savon sa solidité.
  • L’huile de noix de coco pour son effet détergent.
  • Les huiles de noix de coco et de ricin pour l’effet moussant du savon.
  • Les beurres de cacao et de karité pour la tenue et l’onctuosité de la mousse.
  • Enfin, l’huile de ricin pour la douceur du savon.

L’indice de saponification, c’est la quantité de soude nécessaire en milligrammes à la saponification d’un gramme d’huile. Connaissant la quantité en gramme de chacune des huiles qui vont entrer dans la composition du savon, l’indice de saponification va permettre de calculer la quantité de soude à ajouter à notre mélange d’huiles. Attention: l’indice de saponification d’une huile n’est pas le même pour NaOH et pour KOH.

Huiles  Indice de saponification  Pourcentage Quantité  En images
Beurre de cacao  137  16,7 100g  DSC_0196b.JPG
Beurre de karité  128  25 150g  DSC_0201b.JPG
HV noix de coco  183  25 150g  DSC_0202b.JPG
HV ricin  126  16,7 100g  DSC_0205b.JPG
HV macadamia 135  16,7 100g  DSC_0208b.JPG

2. Préparation de phase aqueuse basique

Pour s’assurer que le savon ne sera pas trop basique, on peut diminuer la quantité de soude calculée sur la base des huiles. Ici normalement il faudrait:

137×100+128×150+183×150+126×100+135×100=86,5g de soude

Si on décide de faire une réduction de soude à 3% alors il faudra utiliser:

86,5-(86,5×3/100)=84g de soude

Enfin si vous optez pour de la soude en granulés, il faut diluer la soude dans de l’eau pour obtenir une solution de soude à 30%.

Phase aqueuse Quantité  En images
Soude caustique 84g  dsc_0213b
Eau 195g  DSC_0211b.JPG

En effet:

84/(84+195)=0,3 soit une solution de soude à 30%

Attention, cette étape est à réaliser avec prudence.

  • toujours verser la soude dans l’eau et non l’inverse
  • versez peu à peu la soude dans l’eau  car la réaction est exothermique! Utilisez un récipient en plastique car la soude attaque le verre.

La soude est dangereuse à manipuler car elle provoque des brûlures. En plus la peau se répare lentement car les fissures sont profondes. Donc faîtes attention, portez des gants, des lunettes de protection surtout et aussi un masque car les émanations au début peuvent être assez irritantes. Ventilez la pièce si vous le pouvez.

3. Surgraissage:

Pour être doublement sûr que le savon ne sera pas décapant, on lui ajoute par sécurité un surplus d’huile au moment de la trace, c’est le surgraissage et il est mesuré par le pourcentage d’huiles ajoutées  par rapport à la somme totale des huiles. Cette quantité d’huiles ne sera pas affectée par la saponification et ajoutera de la douceur au savon. Ici, le surgraissage est d’un peu plus de 5%. Ainsi le surgraissage total sera de 8% en tenant compte de la réduction de soude de 3%.

C’est à cette étape que l’on peut parfumer et colorer son savon. Le parfum ou HE et les couleurs sont ajoutés à la phase de surgraissage. Dans le tableau ci-dessous, chaque case correspond à un parfum différent auquel on a associé une couleur.

Surgraissage Quantité Couleur Quantité  En images
HV carthame 4gX8  ———-  ———  DSC_0216b.JPG
HE basilic 3g Apple green mica 0,65g  DSC_0231b.JPG
HE bergamote

HE limette

1,5g

1,5g

Ocre rouge 0,65g  DSC_0236b.JPG
HE géranium 3g Ultramarine rose 0,65g  DSC_0227b.JPG
HE lavande 3g Ultramarine bleu

Ocre rose

0,3g

0,3g

 DSC_0218b.JPG
HE litsée citronnée 3g Mica doré 0,65g  DSC_0229b.JPG
HE menthe 3g Peacock blue 0,65g  DSC_0225b.JPG
HE orange 3g Mica rouge bordeaux 0,65g  DSC_0234b.JPG
HE petit grain 3g Mica jaune 0,65g  DSC_0223b.JPG

Dans le cas des HE d’agrume très volatiles, une petite quantité de racine de pivoine (environ 1g pour 4g d’huile de surgraissage), fixateur de parfum est ajoutée  à la phase de surgraissage.

Les HE et les pigments sont mélangés et recouverts d’un film plastique.

DSC_0242b.JPG

Le surgraissage est ajouté quand le savon commence à prendre; il commence à s’épaissir assez rapidement et on voit la trace: quand on laisse retomber un filet de savon dans la masse, le filet reste un moment en relief à la surface du savon. On peut alors verser la préparation dans le ou les moules et ajouter la phase de surgraissage pour un effet marbré. Pour un effet homogène, chaque préparation est mélangée à la phase de surgraissage puis rapidement l’ensemble est versé dans le moule.

2017-02-14_212548b

4. Démoulage

Au bout d’une semaine, on peut démouler les savons.
Il faudra quand même attendre 1 mois avant de les utiliser car toute la soude doit être consommée.


5. Mon avis

Les savons sont parfaits, très doux, très parfumés, bien colorés et en plus ils moussent!

DSC_0311b.JPG

Publicités